Exposition : Génération 80’s

Revivez les Années 80 à la Foirexpo 2019 !


Cette année la Foirexpo d’Orléans vous replonge dans l’Univers des Années 80. Venez parcourir les 1300m² d’exposition 80’s retraçant les nombreux temps forts de cette décennie :

  • Le disco, le chant du cygne
  • Radios, télévisions : le grand chambardement
  • Disparition de Coluche et de Balavoine. Le Paris-Dakar
  • Adieu la mobylette, adieu le Solex
  • La saga Dallas. Naissance de la série télévisée
  • Les films cultes : les Blues Brothers, Fame
  • Le phénomène Madonna, le phénomène Mickaël Jackson. Mylène Farmer. Naissance du vidéoclip
  • Johnny
  • Du minitel à Internet
  • Une France en gloire à la fin des Années 80
  • Tchernobyl, perestroïka, glasnost, chute du mur de Berlin

 

Le disco, le chant du cygne


Le premier périmètre de l’exposition, qui sert de sas d’entrée à la présentation, plonge le visiteur dans l’ambiance d’une discothèque de la fin des années 70 : boîte noire, jeux de lumière, boules à facettes, mobilier. Un écran géant projette en boucle la reine du disco, Donna Summer.

Fin de règne pour un style musical relayé par une multitude de courants nouveaux qu’on retrouve plus loin au sein de la présentation. La décennie à venir, celle des années 80, sera celle de la diversité. Une décennie marquée par la fin des monopoles (radio, télévision) et des grandes idéologies (disparition de l’Union Soviétique).

Radios, télévisions : le grand chambardement


En 1981, le monopole d’état dans le domaine de la radio et de la télévision est aboli. Désormais, les radios pirates qui émettaient clandestinement dans les années 70 sont autorisées. Cette révolution des ondes permet à une très grande diversité de genres musicaux d’être diffusés.

Postes de télévision, postes de radio, chaînes hi-fi, premiers walkman présentés de manière chronologique sur socles.

Portrait de Coluche qui devient le porte-drapeau des radios libres.

Création des restos du cœur.

En Lorraine, de 1979 à 1981, la radio pirate Lorraine cœur d’acier émet depuis Longwy dans un contexte de fermeture des usines sidérurgiques de la région.

Disparition de Coluche et de Balavoine. Le Paris-Dakar


Biographie de Balavoine  qui va, au même titre que Coluche, marquer durablement les esprits et cela, jusqu’à nos jours.

Tous deux sont victimes d’accidents mécaniques, victimes d’un monde où il faut toujours aller plus vite. Ce sont les années des grandes compétitions mécaniques, relayées désormais au quotidien par le petit écran. Coluche est victime d’un accident de moto. Balavoine disparaît dans un crash d’hélicoptère alors qu’il suivait le Paris-Dakar.

Récit de ces aventures autour de véhicules du Paris-Dakar.

Adieu la mobylette, adieu le Solex


Tu me prêtes ta mob?!…

Fabriquée à partir de 1949, la mobylette fut vendue à 14 millions d’exemplaires, faisant de Motobecane le plus gros producteur de deux roues au monde.

Au fil du temps, les succès commerciaux s’émoussent devant les progrès fulgurants d’esthétique, de finition, d’équipements de la concurrence nippone. En 1983, la société fait faillite et c’en est fini de la «meule», de la «mob» qui sillonna les routes de France tout au long des trente glorieuses.

En 1988, la production des Solex à Saint-Quentin s’arrête définitivement.

L’espace est une rétrospective de ces marques emblématiques qui feront place nette au scooter.

La saga Dallas. Naissance de la série télévisée


Une ouverture de nouveaux canaux en 1984 pour des chaînes privées, la privatisation de TF1 en 1987, ont permis à une véritable concurrence de se mettre en place. De nouvelles techniques d’accroche, telles le cliffhanger (lorsque la fin d’un épisode s’achève par un pic de suspense impliquant qu’il y a une suite) fidélisent le téléspectateur qui passe toujours plus de temps devant son poste de télévision.

Les années 80 voient la naissance de séries télévisées auxquelles on ne peut échapper, telles Dallas. L’épisode Qui a tiré sur J.R. (en ouverture de la saison 4) fut suivi par près de 80 millions de personnes dans le monde et fut l’objet d’une médiatisation sans précédent. Tout le monde voulut savoir qui avait eu le cran d’abattre l’ignoble J.R. dans ses bureaux des Pétroles Ewing.

Les films cultes : les Blues Brothers, Fame


Le cinéma n’est pas en reste et les salles ne désemplissent pas malgré la démocratisation de la vidéocassette.

The Blues Brothers est un film culte réalisé en 1980 par John Landis avec pour acteurs vedettes John Belushi et Dan Aykroyd. De nombreux chanteurs vedettes tels que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles, John Lee Hooker interprètent de nombreux morceaux de Rythm and blues, soul et blues qui restent de nos jours autant de tubes intemporels.

Parmi les films musicaux intemporels, Fame d’Alan Parker, sorti lui aussi en 1980.

Les choix de Fame et des Blues Brothers est dicté par le fait qu’en cette seconde décennie du 21ème siècle, les titres des ces deux films musicaux restent toujours présents sur les ondes et sont connus même des plus jeunes générations.

Symptomatique des années 80, les films E.T. et Terminator.

Si le premier est un conte plein d’espoir et qui poursuit le rêve généré par le premier pas de l’homme sur la lune, le second est plus sombre, qui reflète les inquiétudes d’une société en proie à de nouveaux doutes. Le film accompagne une certaine déshumanisation de la société toujours plus technologique. La maîtrise de la technologie est remise en cause durant les années 80, notamment au lendemain de la catastrophe de Tchernobyl (1986).

Le phénomène Madonna, le phénomène Mickaël Jackson. Mylène Farmer. Naissance du vidéoclip


En 1981, la chaîne américaine MTV inaugure son antenne avec le classique et hautement symbolique Video killed the radio star des Buggles. MTV fait le pari de ne diffuser que des clips et le succès planétaire est au rendez-vous.

Le clip Thriller de Mickael Jackson va contribuer à imposer le genre. Une construction scénaristique est mise en place. L’image ne sert plus de faire-valoir à la musique, ces deux éléments se servent mutuellement.

Le clip devient le passage obligé du lancement de tout album. On ne parle plus du dernier titre mais du dernier clip, notamment pour certains artistes emblématiques comme Madonna et, en France, Mylène Farmer.

Johnny


Périmètre particulièrement important du fait de la disparition récente du «patron».

Grands formats permettant au public de se faire photographier avec leur idole.

Du minitel à Internet


Minitel: le 3611 et le minitel rose!….

Très en avance sur son époque, le minitel équipe les foyers au début des années 80. Si le concept est révolutionnaire, il ne saura pas faire front à l’internet et à l’ordinateur domestique qui marque le début d’une nouvelle ère. On dira plus tard qu’après le feu et la roue, internet marquera la troisième grande étape de l’évolution de l’humanité.

Une France en gloire à la fin des Années 80


Les célébrations du bicentenaire de la révolution française, les grandes réalisations architecturales, la fête de la musique, une variété française qui s’exporte (Desireless, Mylène Farmer, Patricia Kaas, la petite de Forbach) permettent à la France de donner l’image d’un pays d’innovation, d’audace, de créativité.

Tchernobyl, perestroïka, glasnost, chute du mur de Berlin


L’Angleterre de Margaret Thatcher, le mariage de Lady Di, la création du syndicat Solidarnosc’, la révolution de velours à Prague, les manifestations place Tian’anmen sont évoqués au sein d’un vaste périmètre qui reprend l’actualité internationale des années 80.

Mais les années 80 resteront celles de la fin d’un monde bipolaire issu du second conflit mondial.

Des affiches de propagande d’époque racontent le baroud d’honneur livré par une idéologie à l’agonie.

La mode engendrée par la perestroïka et la chute du mur: mode néo-soviétique, qui reprenait les codes du constructivisme.

L’espoir de voir un monde nouveau, réconcilié, raconté par l’image.

Espace bar & boutiques


Une boutique propose des objets vintage (Rubik’s cube etc..), déclinaison d’objets collector relatifs à la carrière de Johnny.

L’espace bar reprend les codes de l’époque, avec juke box, flippers, billard, enseignes et signalétiques de l’époque.

La Foirexpo Orléans vous propose un retour nostalgique dans le passé, une exposition marquée d’événements, de succès musicaux, de séries & films cultes et d’évolution